• Bezirkstag
  • Kultur
  • Gesundheit

Francais

Le Bezirk de Basse-Bavière et ses devoirs

En tant que “troisième niveau communal“, le Bezirk remplit des devoirs qui dépassent les responsabilités et les compétences des communes, des districts et des villes autonomes. Il s'agit du parlement social et du pôle de compétence pour la santé, l'éducation, la jeunesse, la pêche, l'environnement et la culture.

Les devoirs du Bezirk de Basse-Bavière sont étroitement liés au bien-être des citoyennes et des citoyens, et à leur quotidien. En tant que responsable interrégional de l'aide sociale, le Bezirk soutient les personnes dépendantes, âgées, malades et handicapées. Il est également responsable de leur insertion sociale, et des financements qui y sont liés. De plus, le Bezirk assure les soins psychiatriques et neurologiques pour la Basse-Bavière, grâce à ses différents établissements: la clinique et l'hôpital de Mainkofen, et les hôpitaux de Landshut, Straubing et Passau. Enfin, le Bezirk gère des écoles professionnelles ainsi que des établissements d'éducation spécialisée.

Le Bezirk porte un soin tout particulier à la préservation de la culture et du patrimoine de Basse-Bavière. Par ailleurs, il participe activement à l'intégration européenne, et entretient un partenariat régional avec le Département de l'Oise. Il est aussi de son ressort de favoriser la croissance économique et la protection de la nature et de l'environnement. Il prend donc des mesures de préservation et de protection des eaux de pêche et des populations de poissons locales, et fournit des conseils techniques sur la pêche.

Compétences des organes de Basse-Bavière

Le Bezirkstag de Basse-Bavière (c'est le parlement au niveau du Bezirk) est élu par le peuple tous les cinq ans en même temps que le Parlement du Land de Bavière. Sa composition reflète donc la volonté des citoyens. Il regroupe 18 conseillères et conseillers appartenant à la même circonscription que les députés du Parlement bavarois. Le Président du Bezirkstag représente le parlement à l'extérieur, il dirige le personnel administratif du Bezirk et préside les réunions du parlement et de ses comités (sauf les commissions pour la promotion de la culture, de la jeunesse et des sports).

Le Bezirkstag délègue des tâches spécifiques de consultation et de prise de décision à ses différentes comissions : la comission permanente du Bezirkstag ; la commission pour la promotion de la culture, de la jeunesse et des sports; la commission pour l'aide sociale et le contrôle externe des finances. En géneral, les séances pleinières ont lieu deux fois par an. C'est à Landshut, siège de l'administration du Bezirk, que sont adoptées les décisions prises dans les commissions. Le Bezirkstag, en tant qu'organe supérieur du Bezirk, supervise toute l'administration au niveau du Bezirk, qui compte 2 200 fonctionnaires, employés et salariés.

Blason, logo et région du Conseil de Basse-Bavière

Le Bezirk de Basse-Bavière reprend dans son blason le symbole le plus important de Bavière: les losanges blancs et bleus. Il s'agit du blason de la famille noble du Comte De Bogen depuis 1204. En 1242, à la disparition de la famille noble, c'est la Maison de Wittelsbach, une famille princière, qui l'a repris. Les circonscriptions du Haut-Palatinat et de Haute-Bavière utilisent également les losanges bavarois. Pour ce qui est du blason de Basse-Bavière, on y voit également une panthère rouge dressée sur fond gris. À l'origine, on la trouvait sur le blason du Comte palatin De Ortenburg, établit en Basse-Bavière.
Le drapeau de Basse-Bavière se compose de bandes rouges et blanches sur lesquelles on retrouve le blason.
L'utilisation du drapeau (par exemple dans des publications) est soumise à l'autorisation du Bezirk de Basse-Bavière.

Le logo a été développé à partir des deux éléments principaux du blason de Basse-Bavière: les losanges et la panthère. Les bandes et le losange représentent les contours approximatifs de la surface du territoire de Basse-Bavière.

La Basse-Bavière est la deuxième circonscription de Bavière, avec une surface de 10.329,94 kilomètres carrés. La région comprend neuf districts, trois villes autonomes et 255 communes. La Basse-Bavière compte 1,192 millions d'habitants. Son siège administratif se trouve à Landshut.

Domaine social

 

La couverture sociale de la République fédérale d'Allemagne offre une large protection. Les Bezirke constituent les pierres angulaires de notre système social.

L'aide sociale a pour tâche de garantir aux citoyens la percevant une existence décente. Le Bezirk de Basse-Bavière soutient avant tout ses concitoyens âgés et dépendants de soins spécifiques, les personnes souffrant de handicaps et troubles physiques ou mentaux, ainsi que les mutilés de guerre et leurs proches (veuves et orphelins). Le Bezirk de Basse-Bavière garantit aux personnes touchant de modestes revenus une place dans un centre de repos ou de soins, et promeut les ateliers et foyers d'accueil pour les personnes handicapées. Les dépenses liées au programme "social" représentent avec 90 % la part du lion du budget de Basse-Bavière; les charges pour les prestations dans le cadre de “l'aide à l'insertion des personnes handicapées“ ainsi que les charges d' “aide aux soins“ occupent la première place.

Santé

Depuis toujours, le Bezirk de Basse-Bavière considère que son principal devoir dans le domaine de la santé est d'assurer des soins modernes en neurologie et psychiatrie à sa population. Mais il faut pour cela parvenir à mettre fin aux préjugés, dont la confusion entre le psychique et le somatique reste le plus grand défi.
Afin d'atteindre cet objectif, d'importants efforts financiers ont été entrepris ces dernières années. Par exemple, la restructuration de grande ampleur de la clinique réputée de Mainkofen en une "clinique spécialisée en psychiatrie, psychothérapie et psychosomatique". Elle comprend désormais des cliniques intégrées pour la médecine légale, la neurologie et la réinsertion. À l'hôpital de Mainkofen, qui est aussi sous la responsabilité du Bezirk de Basse-Bavière, on traite des patients atteints de pathologies psychiatriques chroniques.
1993 marque l'ouverture de l'hôpital de Landshut géré par le Bezirk, et conçu à partir des connaissances de pointe en médecine: la "clinique spécialisée pour la psychiatrie, la psychothérapie et la psychosomatique chez les adultes" ainsi que la "clinique spécialisée pour la psychiatrie, la psychothérapie et la psychosomatique chez les jeunes et les enfants". Ce dernier dirige depuis le 01.08.2003 une succursale pour la préparation du futur hôpital de Passau géré par le Bezirk, au 3, Rue Rudolf-Guby; une autre clinique gérée par le Bezirk est également en projet à Mainkofen. À Straubing, le « Bezirkskrankenhaus » (hôpital du Bezirk) est aussi une institution centrale de pointe pour la détention en hôpital en Bavière. Cette institution vise à promouvoir et soutenir la réinsertion sociale des criminels atteints de troubles psychiques par des traitements et des soins médicaux et psycho-sociaux.
D'autre part, le Bezirk a entrepris d'étendre un large réseau de services ambulatoires ainsi que la coopération entre les associations caritatives et d'intérêt public et des établissements complémentaires, afin d'améliorer la prise en charge des patients atteints de troubles psychiques et des personnes handicapées. Ces établissements ainsi que de nombreux services de suivi ambulatoires ou en hôpital contribuent de manière considérable à la réinsertion réussie dans la vie sociale et professionnelle de patients atteints de troubles psychiques.
Enfin, le Bezirk s'engage pleinement et met un point d'honneur aux thermes et stations thermales de Basse-Bavière, qui, au fil du temps, outre leurs vertues pour la santé, se sont également avérés un important atout économique pour la région.

Culture

La culture et la préservation du patrimoine connaissent une longue tradition auprès du Bezirk de Basse-Bavière. Selon l'article 48 du règlement de Basse-Bavière, qui prévoit notamment des institutions chargées de préserver le patrimoine culturel des habitants, le service culturel de Basse-Bavière veille depuis 1956 sur son riche héritage culturel: de son architecture à son histoire, en passant par son folklore, sa musique, ses arts plastiques et vivants.

La tâche du service culturel de Basse-Baviére est donc de guider, de promouvoir, d'explorer, de documenter, mais également d'organiser cette culture régionale. Ainsi, des programmes tels le projet “KULTURmobil“ (théâtre ambulant), et bien d'autres, sont réalisés avec succès depuis des années, avec la participation du Bezirk de Basse-Bavière. Différentes actions et expositions, en collaboration avec des organisations d'artistes locaux, permettent de promouvoir les beaux-arts contemporains. De plus, le Bezirk de Basse-Bavière subventionne régulièrement des événements et projets culturels, grâce à sa propre fondation culturelle.

D'autre part, le Bezirk de Basse-Bavière offre un soutien majoritaire aux écomusées de Massing et Finsterau en forêt bavaroise. Il entretient également le théâtre de Basse-Bavière en collaboration avec les villes de Landshut, Passau et Straubing. Enfin, il participe à la gestion du centre de formation professionnelle de musique de Plattling.

Jeunesse et éducation

Le Bezirk de Basse-Bavière embrasse des responsabilités dans des domaines essentiels de notre système d'éducation. De grands établissements tels l'Institut pour malentendants de Straubing ou le Centre de formation agricole de Landshut-Schönbrunn jouissent d'une excellente réputation d'institutions éducatives modernes par-delà les frontières de Basse-Bavière. À Schönbrunn, le Conseil a encouragé la construction d'un bâtiment commun à cinq “écoles professionnelles“. Le centre de formation professionnelle pour les hôpitaux dans la clinique de Mainkofen, ou encore l'école pour malades, font également partie des initiatives du Bezirk, qui veut ainsi promouvoir des centres de formation interrégionaux, comme les Instituts Universitaires de Technologie de Landshut et de Deggendorf ou l'Université de Passau.

Dans le domaine de la jeunesse, le “Jugendring“ (Comité de la Jeunesse) de Basse-Bavière est l'interlocuteur et l'acteur principal du Bezirk. Le budget du Bezirk prévoit des moyens pour couvrir les besoins de ce domaine: les frais de personnel et d'entretien des bureaux du Jugendring; les besoins en cours et les investissements dans les centres de formation pour la jeunesse à Windberg ; et la promotion d'associations de jeunes et de projets, les initiatives et l'organisation de rencontres internationales de jeunes.

Le “Programme de Basse-Bavière pour la Jeunesse et les Enfants“, qui a vu le jour en 1995 et s'est ensuite élargi en 2003 aide au lancement d'activités très variées.
En mai 2007, une consultante médiatique a été embauchée au Jugendring du Conseil; celui-ci mandate également au sein de ses membres un “Responsable au Bezirk de Basse-Bavière pour les Affaires de la Jeunesse“.

Par ailleurs, le Bezirk apporte son soutien à d'importants événements sportifs interrégionaux, aux championnats des écoles et de la jeunesse de Basse-Bavière, ainsi qu'à des rencontres sportives internationales.

Pêche et environnement

Les paysages et la biodiversité de Basse-Bavière sont riches et variés. La Basse-Bavière s'engage à les préserver et à en exploiter les ressources de la manière la plus respectueuse possible. Par exemple, depuis 1910 déjà, des règlements ont été établis par des experts de la pêche qui encadrent les eaux de pêche et protègent les populations de poissons, participant ainsi au maintien de l'équilibre écologique.

Des conseils techniques concernant la pêche sont à la disposition de pêcheurs, propriétaires d'étangs, éleveurs de poissons et leurs organisations ; de même que des sociétés coopératives pour les étangs et la pêche. Les employés de ces coopératives conseillent volontiers sur la protection des eaux et travaillent en étroite collaboration avec l'administration publique du service des eaux. Les conseils techniques en matière de pêche sont au fait de tous les processus juridiques concernant la protection des eaux, touchant là l'aspect écologique. De plus, ils dirigent des mesures d'augmentation des ressources et réserves dans le cadre de la directive pour l'eau et la nature 2000 - Directive Flore-Faune-Habitat - et développent des concepts pour un bon développement écologique des eaux.

Par exemple, dans la ville de Lindbergmühle, près de Zwiesel, un cours de pêche organisé par le Bezirk de Basse-Bavière se propose de former, informer et conseiller les intéressés. Cette organisation se consacre notamment à la reproduction d'espèces locales menacées et au développement de processus d'élevage répondant aux conditions climatiques de Basse-Bavière.
Des heures de consultations pour les pêcheurs et les propriétaires d'étangs constituent désormais une institution définitivement établie.
De même, les deux cours pour saurer le poisson, qui ont lieu chaque année à l'automne suscitent un grand engouement.

Jumelage régional Avec le Département

Afin d'intensifier davantage les relations franco-allemandes, le Bezirk entretient depuis 1991 un jumelage régional avec le département de l'Oise. La signature de l'accord de jumelage a eu lieu le 27 mai 1991 à Beauvais, dans l'Oise; la contresignature, quant à elle, a été effectuée à Landshut en Basse-Bavière le 27 mai 1992.
Le bureau de jumelages du Bezirk de Basse-Bavière oriente et conseille les associations et institutions, afin de nouer un premier contact et d'aider à organiser des rencontres. C'est avant tout l'organisation d'échanges scolaires qui occupe une place centrale.

Bilan

  • Plus de 200 échanges organisés avec plus de 18 000 participants
  • 6 jumelages scolaires
  • Chaque année des rencontres de 600 élèves des deux pays
  • 6 jumelages communaux
  • Un grand nombre de liens d'amitié en dehors des jumelages officiels
  • Événements culturels dans l'Oise et en Basse-Bavière (concerts, expositions, etc)
  • Rencontres internationales pour des événements sportifs (tir à l'arc, football, hockey sur glace, basketball)

Échanges scolaires
Les échanges scolaires représentent la majorité des activités organisées dans le cadre du jumelage régional entre le Bezirk de Basse-Bavière et le Département de l'Oise. 600 jeunes des deux régions se rencontrent chaque année lors de 10 à 15 voyages.

Établissements organisant régulièrement des échanges:

  • Maximilian-von-Montgelas Gymnasium Vilsbiburg - Collège Abel Didelet Estrées-St.-Denis
  • Robert-Koch-Gymnasium Deggendorf - Collège La Rochefoucauld Liancourt
  • Gabelsberger Gymnasium Mainburg - Collège Anna de Noailles
  • Staatl. Berufsschule I und BOS Landshut - Cité Technique Mirelle Grenet Compiègne
  • Staatl. Berufsschule 2 Landshut - Cité Technique Mirelle Grenet Compiègne
  • Realschulen Damenstift Osterhofen et Maria Ward Deggendorf - Collège Ferdinand Buisson Grandvilliers

Jumelages communaux
Il existe aujourd'hui six jumelages entre communes de Basse-Bavière et du Département de l'Oise.

  • Stadt Landshut - Ville de Compiègne
    Signature de l'accord: 1962
  • Gemeinde Biburg - Commune de Cauffry
    Signature de l'accord à Biburg: le 28 mai 1992, Contresignature à Cauffry: le 4 juin 1993
  • Stadt Mainburg - Ville de Liancourt
    Signature de l'accord à Mainburg: le 19 avril 1997, Contresignature à Liancourt: le 21 septembre 1997
  • Gemeinde Lalling - Commune de Rémy
    Signature de l'accord à Remy: le 30 avril 2000, Contresignature à Lalling: le 28 aout 2000
  • Markt Teisnach - Ville d'Estrées-Saint-Denis
    Signature de l'accord à Estrées: le 6 mai 2001, Contresignature à Teisnach: le 12 mai 2002
  • Gemeinde Langdorf - Commune de Saint Crépin Ibouvillers
    Signature de l'accord à Langdorf: le 18 juillet 2003, Contresignature à St. Crépin Ibouvillers: le 5 juin 2004

Contact
Bezirk Niederbayern
Referat für Presse- und Öffentlichkeitsarbeit, Regionalpartnerschaften
Maximilianstraße 15, 84028 Landshut
Telefon +49 871 97512-515
regionalpartnerschaften@bezirk-niederbayern.de

La comission des jumelages scolaires et communaux entre la Basse-Bavière et le Département de l'Oise

Arbeitskreis der Schul- und Kommunalpartnerschaften Niederbayern-Oise (AKSK)

La "commission des jumelages scolaires et communaux“ (AKSK) a été créée en aout 2009 dans le but d'encourager les jumelages entre écoles et ceux entre communes de Basse-Bavière. Les membres de la commission se recrutent des comités de jumelages existants. Du côté français, l'institution homologue regroupant les comités de jumelages est la Fédération des Comités de Jumelage de l'Oise (FCJO).

  • Points forts du travail du AKSK
  • Echanges d'expériences réguliers avec les représentants des comités de jumelages communaux et scolaires ainsi qu'avec la FCJO
  • Informations concernant les aides financières possibles
  • Stages de formation pour les responsables de jumelages scolaires et communaux
  • Projets communs (Université d'été)

Contact
Rolf Lefeber
porte-parole de la commission AKSK
lefeber.rolf@gmx.de

E-Mail-Kommunikation

E-Mail-Kommunikation mit dem Bezirk Niederbayern   mehr ...

Haben Sie eine verschlüsselte E-Mail von uns erhalten?   mehr ...

Klimaschutzteilkonzept

SITZUNGEN

Sitzungstermine 2017 / 2018

mehr ...

Ergebnisprotokolle

mehr ...

KULTUR

KULTURHEIMAT

Blog des Kulturreferats   mehr ...

Volksmusikkalender

November

JUFINALE

Niederbayerisches Jugendfilmfestival 2017
mehr ...

Freilichtmuseen Massing und Finsterau

mehr ...

KURSANGEBOTE

Lehr- und Beispielsbetrieb für Obstbau in Deutenkofen

mehr ...

Jugendbildungsstätte Windberg

mehr ...